Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00
 

PEUT-ETRE

L'amour sans amour des forêts sans vierge

L'absence de chant

La haute luxure.

Quand l'orage devient le verbe des faibles le bâton perdu des pèlerins bafoués

Quand l'orage inonde

La toison souveraine des filles

Une goutte d'eau

Suffit

Pour colorier les yeux blancs des colombes.

PEUT-ETRE

Ne viendrez-vous jamais sur le bord de mon lit

Faire grincer les ressorts

Que mon père avait peints

Regarder

Par le judas étroit

L’immense cheminée de la fabrique bleue

Millésimée aux deux-tiers de sa cime

Comme une bouteille de vin

Où nous allions crever

Chaque matin de décembre

Un soleil de feu.

Il y a tant de chemin

Entre votre ombre et nous.

Jean-Pierre Lesieur (extrait de L'OS des lettres QUI VIENT DE PÄRAÏTRE AUX ÉDITIONS GROS TEXTES)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Pages