Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 08:19

SOMMAIRE

 

 

Page 2 : Édito, comme une arme de vie

 

Page 3 : Florent VIGUIÉ

 

 Page 4/5/6/ : Anna JOUY

 

Page 8/9 : Jean-Marc THÉVENIN

 

Page 10/11 : Simon MATHIEU

 

Page 12 : Philippe GUILLERME

 

Page 13 : Karine MARIE

 

Page 14/15 : François-Henri CHARVET

 

Page 16 : Éric SIMON

 

Page 17 : Tristan ALLIX

 

Page 18/19 : Christophe PETIT

 

Page 20/21 . Michel L’HOSTIS

 

Page 22 : Fabrice MARZUOLO

 

Page 23 : Monique MARINO

 

Page 24/25 /26 27 : Hommage à Robert MOMEUX

 

Page : 28 /29 30 : Béatrice MACHET

 

Page 31 : Michelle CAUSSAT

 

Page 32 /33 : François TEYSSANDIER

 

Page 34 /35 /36 : Olivier AULRY

 

Page 37 : Maurice RICHOUX

 

Page 38/39 : Éric CHASSEFIÈRE

 

Page 40/41/42/43 : Jean-Marc COUVÉ

 

Page 44/45 : POÈTES GRECS

 

Page 46/47 : Florence NOËL

 

Page 48 : LA PASTICHERIE - ALBARÈDE

 

Page 49 : LES LIVRES REÇUS

 

Page 50/51 : Hafsa SAFI

 

Page 52/53 : Daniel LEDUC

 

Page 54 : Jean-Pierre POUPAS

 

Page 55 : Hervé MERLOT

 

Page56/57 : CARTES LÉGENDÉES

 

Page 58 : EN DIRECT DE L’OFFICE

 

Page 59 : POT AU FEU

 

Page 60 : LES LIVRES REÇUS

 

Page 61 : COUPS DE CŒUR

 

Page 62/63 : LES REVUES

 

Page 64 : INTENDANCE

 

 

 

HOMMAGE A ROBERT MOMEUX

 

              Robert MOMEUX, nous a quitté aussi discrètement qu’il a vécu sa vie de poète. Il  est parti vers le paradis des poètes pour se mettre dans un coin et distiller ses poèmes, dont lui seul avait le secret, qui devraient furieusement plaire aux habitants de l’au-delà.

              Nous nous sommes connus dans le groupe de poètes qui fonda Le puits de l’ermite dans lequel, il tenait malgré lui, le rôle de sage. Puis il disparut, happé par Françoise LAUX  qui le garda pour elle seule.

              Je le republiais récemment, plusieurs fois dans la revue, il n’avait pas changé son écriture : mesurée, quotidienne, charmeuse et sans prétention, en fait de la poésie avec un grand P.

Un très grand poète vient de disparaître.

 

LES POÈTES NE SONT

PAS DES ASTRONOMES 

 

Vous êtes des étoiles 

Vous êtes loin là-haut 

Parfois des hommes vous contemplent 

Longuement et ils disent 

Le ciel est clair ce soir 

II arrive qu'on se prenne à penser 

Qu'après tout vous n'êtes pas 

Si lointaines peut-être 

Et qu'il suffirait d'un rien 

D'étendre un peu la main qui sait 

Pour vous saisir vives et tièdes 

Et vous offrir à ces enfants 

Qui de tout temps vous réclamèrent 

 

 

 

ORAGE 

 

Le ciel se coucha comme un chien 

Sur les dunes des couleurs 

Les trompettes de quel jugement 

Hachèrent leur cohue de poivre dur 

Un bruit enfermé dans un sac 

Piétina des lointains 

Comme tousse une montagne 

Et le vent lima ses herbes délicates 

A des draps étonnés 

Puis les nuages sans passion 

Vinrent et jetèrent leurs aiguilles 

Sur les mares vertes au fond des cours 

Derrière les maisons basses 

Qui fument plus que de raison 

Dans la grand-peur du soir. 


 

 PHOTO-comme-44-couverture.jpg

 PARUTION AUSSI DE L'ANNEE 2010 DE COMME EN POESIE (4 NUMEROS RELIES) 15 EUROS

Partager cet article

Repost 0
comme en poésie - dans poésie
commenter cet article

commentaires

jill bill 18/11/2010 19:53



Un peu de patience donc Nina... Félicitations à toi...  JB  



mamazerty 18/11/2010 16:47



pour ton anniv....et oui bravo ma belle!



Nina 18/11/2010 09:08



Je serai dans quel numéro ?



comme en poésie 18/11/2010 11:55



tu seras au numéro 45 parution début mars. Celui de décembre était terminé quand j'ai eu tes textes. JP



Articles Récents

Pages