Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 07:56

Le numéro 51 sera mis à la poste le lundi 17 septembre pour l'envoi aux abonnés

Sommaire

Page 1 : Déjà le numéro 51,édito

Pages 2 à 5 : Luce GUILBAUD

Page 6 : Vincent MOTARD-AVARGUES

Page 7 : Jeanpyers POËLS

Pages 8-9 : Jean-Michel A.HATON

Pages 10-11 : André NICOLAS

Page 12 : Marc BERNELAS

Page 13 : Gérard LEMAIRE

Page 14 : Line SZOLLOSI

Page 15 : Ludovic CHAPTAL

Page 16 :  Laurent SANTI

Page 17 : Olivier  LE LOHÉ

Pages,18-19 : Khaled YOUSSEF

Page 20 : Patrick AVELINE

Page 21 : Jean-Louis LLORCA

Pages 22-23 : Adrien VINET

Pages 24-25 : Arnaud TALHOUARN

Pages 26 à 29 : Sébastien COCHELIN

Page 30 : Sabine BRUNETEAU

Page 31 : Sylvie RIGHETTI

Pages 32-33 : Muriele LABORDE MODELY

Pages 34-35 : Béatrice MACHET

Pages 36 à 38 : Guy DUBEAU

Page 39 : Gilles LIVOURY

Pages 40-41 : Walter RHULMANN

Page 42 : Jakobe MANSZTAJN

Page 43 : Stella VINITCHI RADULESCU

Pages 44-45 : Pierre REGINALD RICHE

Pages 46 à 48 : Jean-Jacques NUEL

Page 49 : deux livres, deux plaisirs

Page 50 : Franck COTTET

Page 51 : Morgan RIET

Pages 51 à 54 : jeunes poètes américaines

Page 55 : Michèle CAUSSAT

Page 56 : Monique MARINO

Page 57 : Basile ROUCHIN

Pages 58-59 :  Les livres reçus

Pages 60 à 62 : Catherine MAFARAUD LERAY

Page 63 : Ne pas oublier

Page 64-65 : La Pasticherie

Pages 66-67 : Cartes légendées

Pages 68-69 : Sydney SIMONEAU

Pages 70-71 : Les revues

édito

Après le numéro 50, Les amis de Jean L’Anselme, qui connaît une belle presse et qui restera, je pense, comme un numéro hors marge, voici un numéro anthologique avec beaucoup d’auteurs, car je reçois de plus en plus de poèmes, ce qui prouve la vitalité d’écriture des poètes.

              Roland Nadaus me fustige d’avoir oublié de parler de l’île Jean L’Anselme «  t’es quand même sacrément vache de ne même pas signaler que la seule plaque officielle de voirie publique en hommage à Jean, c’est à Guyancourt qu’elle se trouve  -alors que Dan Bouchery me disait il y a quelques jours encore espérer une simple plaque commémorative « quelque part » à Paris… Elle a d’ailleurs assisté (participé) à l’inauguration en grandes pompes, et en présence de Jean  de « l’ ILE JEAN L’ANSELME » : nous l’avons inaugurée ensemble, dans une barque, en ayant pris (sans le lui dire) une assurance spéciale pour Jean : il l’a su aussitôt après et on s’est bien marrés ! » Voilà c’est fait et écrit mais le numéro 50 a été fait par les amis de Jean et c’était à eux d’en parler.
Je pense avoir réuni une belle quantité de poète de bonne qualité,  depuis les poèmes de Catherine Mafaraud-Leray, les premiers qu’elle ait écrits depuis la disparition de son compagnon, à la célébration du centenaire du Pierrot lunaire, accompagné des excellentes toiles de Guy Dubeau, et avec l’ouverture somptueuse de l’amie de toujours Luce Guilbaud suite à un voyage au Vietnam.
Ne faisons pas la fine bouche Comme a encore de beaux jours devant elle.
Le prochain numéro a été complètement réalisé et confié à Marc Bonetto qui a réuni, pour la circonstance une belle brochette de poètes qu’il aime, humour et gentillesse ne pas s’abstenir.
La disparition de Bernard Mazo, que je voyais de temps en temps, et que je ne sais par quel hasard, il se faisait qu’on se suivait toujours dans les anthologies, me peine, mais n’est-ce pas la période septante/nonante qui veut ça. Adieu l’ami.
On peut me lire dans les deux revues russes : Pycckoe exo et Uockba, ( traduction approximative) à condition de savoir lire le russe, ce qui n’est pas donné à tout le monde, surtout en France.
Jean-Louis Bernard me dit que, au marché de la poésie, auquel je ne fus pas, courait la rumeur que je passais la main et que j’arrêtais la revue, du moins que je prenais du recul, comme on dit. Je démens formellement cette assertion, je continue la revue et maintenant les éditions, tant que je pourrai encore penser et me mouvoir, ensuite adviendra que pourra.
Bel automne à tous et attention aux champignons hallucinogènes ils vous font voir des choses qui ne sont pas et qui pourraient bien être de la poésie.
LA POÉSIE D’AUJOURD’HUI POUR LES GENS D’AUJOURD’HUI ...
et de demain.

 on peut encore s'abonner pour 12 € au 2149 avenue du tour du lac 40150 Hoosegor paiement paypal j.lesieur@orange.fr

Partager cet article

Repost 0
comme en poésie - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Pages