Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 11:29

Pour rester dans les poètes voici le portrait du poète d'aujourd'hui.

PORTRAIT DU POÈTE D’AUJOURD’HUI

 

Le poète d’aujourd’hui est resté un grand jeune homme qui n’en finit pas de ne pas vouloir vieillir. Mais comme il n’y peut rien il écrit pour oublier.

Le poète d’aujourd’hui n’a plus besoin de caresser sa muse d’autres s’en occupent pour lui en la coinçant dans les ruelles froides.

Le poète d’aujourd’hui ne travaille pas dans l’usine du Parnasse mais a besoin d’avoir un métier solide et solvable pour arrondir les fins de mois de sa poésie.

Le poète d’aujourd’hui s’il n’a pas dépassé la trentaine pointe dans un bureau de débauche.

Le poète d’aujourd’hui s’il a dépassé la trentaine peut penser se goberger dans une activité secondaire qui ne lui laisse plus le temps d’écrire.

Le poète d’aujourd’hui lime sa solitude sur les vers libres qu’il ne parvient plus à piéger dans son haveneau de pêcheur de lune.

Le poète d’aujourd’hui se demande tous les soirs à quoi ça sert d’écrire de la poésie et voit son image se refléter dans le miroir du vide.

Le poète d’aujourd’hui met sa production sur les pages d’Internet et espérant que quelqu’un saura déceler son talent entre trois cent quarante quatre mille poètes qui font comme lui.

Le poète d’aujourd’hui ne se donne pas la peine de protéger ses écrits tout heureux quand quelqu’un veut bien lui piquer.

Le poète d’aujourd’hui fait la gueule quand un autre poète parle de ses difficultés de vie.

Le poète d’aujourd’hui a la sécurité sociale même sans avoir écrit un seul vers.

Le poète d’aujourd’hui harangue des foules de trois auditeurs en espérant qu’un seul restera jusqu’au bout de son récital.

Le poète d’aujourd’hui copie les américains en faisant des joutes oratoires avec vainqueur et vaincu comme dans l’ancienne Rome.

Le poète d’aujourd’hui ne veut plus s’appeler poète mais slameur de fond.

Le poète d’aujourd’hui photocopie ses textes en partant du clavier et n’use pas ses crayons dans des rimes absentes.

Le poète d’aujourd’hui clame sa liberté de poète que personne ne lit.

Le poète d’aujourd’hui dort dans des draps blancs et prend des congés payés comme tout un chacun sauf quelques uns.

Le poète d’aujourd’hui connaît bien la poésie passée et beaucoup moins la présente qu’il ne lit pas beaucoup.

Le poète d’aujourd’hui est amoureux des mots qui ne lui rendent pas comme un mari trompé par une noce sans dot.

Le poète d’aujourd’hui avance courbé par la charge des aides qu’il réclame ici ou là et qu’on ne lui donne que rarement.

Le poète d’aujourd’hui se fait aider pour éditer tant qu’il n’en ose plus écrire.

Le poète d’aujourd’hui ne sait plus à quel sein se vouer ce qui le fait se retourner vers les saints qui lui balancent des coups de pieds dans les testicules pour le renvoyer d’où il vient.

Le poète d’aujourd’hui a une place à part dans le monde des lettres le cul de basse fosse.

Le poète d’aujourd’hui a son éditeur, sœur Anne,  qui lui dit toujours qu’il attend les sous pour lui éditer son livre et qui ne voit rien venir.

Le poète d’aujourd’hui n’ose plus mettre sur sa carte de visite que c’est là sa fonction tant il a peur qu’on lui jette des pierres.

Le poète d’aujourd’hui triomphe de la vie en courant plus vite que ses créanciers.

Le poète d’aujourd’hui peut crever dans la rue, dans une tente rouge, sans que jamais personne ne soulève l’auvent.

Le poète d’aujourd’hui avale des couleuvres sur un champ de foire grand comme la terre dont il ne parvient jamais à faire le tour.

Le poète d’aujourd’hui envoie ses poèmes à des revues qui se vantent d’avoir quatre cent lecteurs pour amortir leurs faux  frais.

Le poète d’aujourd’hui n’apparaît dans les journaux que dans les faits divers quand il a tué sa femme ou violé son teckel.

Le poète d’aujourd’hui fait de la politique mais la politique ne lui demande rien.

Le poète d’aujourd’hui est un citoyen qui ne comprend plus rien à la constitution.

Le poète d’aujourd’hui traverse de longues plaines se prenant pour le corbeau d’Edgard Poe traduit pas Baudelaire en rongeant le frein de sa belle bagnole.

Le poète d’aujourd’hui écrit des romans qui ne lui rapportent plus grand-chose s’il ne fait pas partie des peoples

Le poète d’aujourd’hui accroche sur son front un turban de papier quadrillé sur lequel il dessine des louanges à l’avance.

Le poète d’aujourd’hui  regarde avec de grands yeux ceux qui lui disent de ne pas charger la mule par des psaumes de dépit.

Le poète d’aujourd’hui veut bien raser les murs si on lui fournit le savon à barbe.

Le poète d’aujourd’hui dépave les rues avec son crayon gomme pour un salaire qu’il ne vient jamais chercher

Le poète d’aujourd’hui n’est jamais aussi bon que lorsqu’on lui fait croire qu’il est le plus mauvais.

Le poète d’aujourd’hui ne se reconnaît pas dans ceux qui disent le représenter dans toutes les assemblées… de poètes.

Le poète d’aujourd’hui compose seul comme le veut le temps

Le poète d’aujourd’hui dépasse d’une rime le poète d’avant et le fait savoir par toutes les télés dont il ne dispose jamais

Le poète d’aujourd’hui n’a pas de fan club, comme on dit chez les téléradioreporters.

Le poète d’aujourd’hui fait grincer les ressorts du lit des créateurs quand il invente un mot pour dire qui il aime.

Le poète d’aujourd’hui ne crame pas de voitures mais il en aurait vachement envie.

Le poète d’aujourd’hui possède un compte en banque une carte visa et quelques roubles en solde qu’on a bien voulu lui jeter.

                                                                    JEAN PIERRE LESIEUR

 

 

 

 

 IMAGE DE ROSY CANDAU

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ménestrel 02/02/2007 17:57

Le poète d'aujourd'hui, c'est moi... tourné vers le passé.
Ménestrel

HOJIKA 30/01/2007 16:10

Mieux vaut ne pas être poète et écrire de la poésie...
Amicalement - HOJIKA

Articles Récents

Pages