Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 09:40

APPEL AUX REVUES ET AUX LECTEURS DE POÉSIE

 

Ceci est un appel lancé aux revues de poésie papier. Qu’allez-vous devenir dans la tourmente de la crise financière ? N’allez-vous pas disparaître corps et biens happées par les chemins du fric qui passent souvent par des subventions qui risquent d’être diminuées ou purement supprimés. Votre dernier refuge ne risque-t-il pas d’être Internet ? Où en êtes-vous et comment voyez-vous l’avenir dans cette nébuleuse qui a pour millésime 2009 ?

J’ouvre le débat pouvons-nous mettre en place des solutions communes qui nous maintiendrait la tête hors de l’eau ?

Je suis très pessimiste pour l’avenir, de toute part j’entends des troupes de théâtre qui vivent beaucoup de subventions les voir réduites DES REVUES CONTRAINTES DE METTRE LA CLEF SOUS LA PORTE.

Nous ne pouvons pas laisser disparaître nos organes de poésie sans rien faire, sans rien dire, sans agir et aller mourir comme il faut dans un cul de basse fosse de la littérature.

J’en appelle aussi aux lecteurs qui ont leur rôle à jouer dans cette mauvaise passe du fric.

Manifestez-vous on devrait pouvoir tous ensemble être plus fort.

 

                                                                                     Jean-Pierre Lesieur

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lebotin 06/07/2009 22:13

Je suis LEBOTINMétaphore sur l'AMITIEL'AMITIE EST UNE FLEUR MAGNIFIQUE LORSQU'ON LA TROUVE SUR SON CHEMIN ON A ENVIE DE LA CUEILLIR, DE LA GARDER POUR SOI, LA CUEILLIR LA FERAIT MOURIR, SI L'AMITIE MEURT ,QU'ALLONS-NOUS DEVENIR? mettre une photo que vous trouver belle. Toutes photos de fleurs 

milady write 29/06/2009 14:29

on devrait...oui. bien contente d'être tombée sur ce blog :-)

TEYSSANDIER François 17/03/2009 14:37

Communiqué de la Société Protectrice des PoètesSi vous avez chez vous un poète (à poils longs ou à poils ras), ne l'abandonnez pas en forêt lorsque vous partez en vacances. Amenez-le plutôt à la Société Protectrice des Poètes. Vous aurez ainsi l'assurance qu'il sera convenablement nourri et lavé en attendant votre hypothétique retour.D'avance, merci.

delphine 10/03/2009 16:40

jai vraiment beaucoup aprècier votre blog je vous remercie de ce bon moment

hozan kebo 05/03/2009 18:42

salut jean pierreje ne te cache pas que l'expression "nos organes de poésie" m'a fait pisser de rire ! quant au "cul de basse fosse de la littérature" , ma foi, pourquoi pas ? tu préfèrerais des fauteuils cossus dans un salon"où on en cause" , de la littérature ? et enfin , il est dans la nature même des "revues de poésie" de paraître puis de disparaitre , façon Keith Richard tombant de son cocotier ! quand une revue se cramponne trop aux branches des subventions c'est pas bon !à part ça YA BASTA ET VIVA ZAVATTA !

Articles Récents

Pages