Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 comme en poésie

revue trimestrielle de poésie

730 avenue Brémontier 40150 hossegor /j.lesieur@wanadoo.fr

Abonnement 1 an 4 n° 15€ étranger 18€ le n° 4€

paypal j.lesieur@orange.fr

chèque à la revue

Recherche

17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 13:52
comme en poésie 78
comme en poésie 78

SOMMAIRE 

Sommaire n° 78

Page 1 :  POURQUOI ? JPL

Page 2/4 :  Marc DELOUZE

Page 5/12  : Mykola ISTYN

Page 13 : Sylvain FABRE COURSAC

Page 14/16  :  Christine LAROQUE

Page 17/19  :  Morgan RIET

Page  12/14 : Jean-Michel BONGIRAUD

Page  21/23 : Claude ABARÈDE

Page  24/27  : Faustin SULLIVAN

Page  28: Émilie NOTARD

Page  29 : Pierre MÉLENDEZ

Page 30/31  : Marcel FAURE

Page  32/33 : Camille BESNARD

Page 34/35 : Daniel BIRNBAUM

Page  36 : Jacques BONNEFON

Page 37 : Hélène DECOIN

Page 38/39 : Éric DÉSORDRE

Page : 40/41 : Muriel SENDELAIRE

 Page 42/43 : Line SZÖLLÖSI

Page  44: Bénédicte LEFEUVRE

Page  45 : Vincent CADET

Page  46/ 48 : Fabienne ALLIOT

 Page  49 : Bernard PICAVET

Page 50/51  : Mireille PODCHLEBNIK

Page 52/53 : Luc ALDRIC

Page  54 : KIKO

Page 55 : Jean-Marc COUVÉ

Page 56/57 : Basile ROUCHIN

Page 58/59 : ALAIN JEAN MACÉ

Page 60/61 : Pierre MIRONER

Page  62/64 : SHARON

Page 65/67 : CARTES LÉGENDÉES
Page 68 : Mélanie CARON

Page 69 : Françoise GEIER

Page 70/71 : Stéphane JUGLET

Page  72/73 : Catherine ANDRIEU

Page 74 / Armand SEGURA

Page 75 : Michèle CAUSSAT

Page 76/77 : Jean -Pierre LESIEUR

Page 78/79 : Rosy REINER
Page 80/88 : Jean-Pierre LESIEUR/Jean CHATARD
Page 82/83 : Mireille PODCHLEBNIK

éditorial

 

 

Pourquoi n’aimez-vous pas la poésie ?
Et pourquoi les gens en général ne font aucun effort pour aimez la poésie?
Quand on est poète, ou du moins quand on croit écrire de la poésie, il est normal de se poser la question.
J’avoue ne pas avoir de réponse pertinente. Et vous poète qui me lisez, qu’en pensez-vous?
Cela ne vous perturbe pas d’écrire des lignes et des lignes de mots qui ne se lisent pas dès qu’on dit que c’est de la poésie ?
Cela ne vous perturbe pas de faire publier des livres de poèmes qui restent confinés dans des placards, des soupentes, des garde livres, des culs de basse fosse et autres pilons ?
Curieuse pratique que celle-ci et qui trouve encore ses adeptes dans le monde des lettres, s’il existe encore et s’il est en pleine expansion, ce dont je doute.
Alors une autre question me vient, est-ce que la poésie ne va pas disparaître corps et biens, dans le grand maelstrom de la connerie médiatico-internetico ambiante?
Et la marchandisation de la société mondiale ne va-t-elle pas avoir raison de la belle poésie telle que nous l’aimons, la vivons et la créons, encore en toute innocence?
J’en étais là de mes questionnements après avoir mis sur mon ordinateur préféré, les 80 pages et quelques de ce numéro 78 de comme en poésie que je fabrique au fond de ma fabrique au poème, devant laquelle les gens passent sans même un regard.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Pages